Byron Bay, la ville la plus à l’est de l’Australie!

Byron Bay est une petite ville d’un peu moins de 5000 habitants. C’est également la ville la plus à l’est du « continent » australien.

Après avoir passé une nuit dans le Greyhound bus (départ de Central Station à Sydney à 19h) nous sommes arrivés un peu avant 8h à Byron Bay. Ce trajet est compris dans le Short Hop Pass que nous avons pris pour circuler entre Sydney et Brisbane : autant d’arrêts que l’on souhaite durant 30 jours mais sans retour en arrière pour $137.70.

A peine arrivés nous sommes allés prendre notre petit déjeuner devant la plage! 🙂

Plage de Byron Bay

J’ai appelé le camping qui nous a dit de venir à 11h. Nous sommes allés à l’office du tourisme récupérer des infos en attendant puis nous avons pris le bus pour aller au camping ($3.20 le trajet).

Ensuite nous sommes allés nous baigner et j’ai mis bêtement mon masque sur le haut de la tête en regagnant la plage. C’est là qu’une vague l’a emporté! 🙁 Ce fut mon premier contact avec les vagues de l’océan pacifique.

Je lui ai trouvé un remplaçant d’occasion pour $15 dans une boutique à côté du Woolworths.

Boutique de Byron Bay proposant l'achat et la vente de produits d'occasion

Le lendemain nous avons fait la randonnée qui mène au phare.

Après avoir vu le point le plus à l’est, nous avons pu observer un groupe de dauphins nager. 🙂

Nous avons bu un verre au café du phare et sur le chemin du retour nous avons eu la chance de rencontrer un Wallaby dans la forêt bordant la route.

Wallaby à Byron Bay

En arrivant en ville j’ai réservé une plongée pour le matin suivant avec Sundive.

Je ne sais pas si c’est la chaleur qu’il n’a pas supporté mais mon Fairphone a commencé à s’éteindre tout seul durant cette journée et le lendemain il ne s’est hélas plus rallumé (note : leur support a remplacé la carte mère depuis).

A 10h je suis allé plonger. Dans le groupe de mon instructeur il y avait deux jeunes allemands dont un qui vie en Australie et un australien plus âgé vivant à Sydney. Byron Bay est son spot préféré : il y vient tous les ans en janvier. Je le comprends car à Julian Rocks nous avons vu ce jour là des raies manta, tortues et différents requins dans une eau à 22°C.

Camping de Byron Bay

Camping de Byron Bay

Le camping Discovery Parks était un peu éloigné de la ville mais c’est le seul où j’ai trouvé une place à cette période là. Il était quand même sympathique. Ils diffusaient des dessins animés en plein air le soir pour les enfants (cela ne nous a pas empêché d’y faire un tour 😉 ). Il y avait pas mal d’animaux. En plus des gros lézards on a pu observer une nuit un petit animal passer d’un arbre à l’autre au dessus de notre tente. C’était peut être un lémurien? J’ai aussi retrouvé un sac plastique qui contenait mes chaussures à quelques mètres de la tente. Il avait des trous et avait sûrement du être tiré là par un ibis curieux. On en avait d’ailleurs surpris un voler dans les provisions d’autres campeurs.

Résident du camping de Byron Bay

Résident du camping de Byron Bay

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *